Spectacles en tournée

J’ai horreur du printemps

Concert – spectacle hommage à la bande dessinée « Le Petit Cirque » de Fred  © Dargaud
Création avril 2015 à La Ferme du Buisson, Scène nationale / Pulp Festival // Quintet // Durée : environ 1h10

Manège triangulaire entre musique, spectacle et bande dessinée, J’ai horreur du printemps  est un hommage au chef d’œuvre intemporel de Fred.

Sur scène, une performeuse, quatre musiciens (piano, contrebasse, batterie, percussions, saxophones), une toile tendue entre des poteaux électriques, sur laquelle sont projetés cycliquement de courts extraits du Petit Cirque de Fred, qui relatant les aventures de Léopold, le forain bourru, de sa femme Carmen, condamnée à tirer la roulotte, et de leur fils, voyageant tous trois parmi les corbeaux, les trapézistes-espions et les funambules migrateurs, dans des paysages arides ou de fonds marins.

Mis en musique par quatre musiciens hors-pairs composant un orchestre insolite, ils traversent le paysage. Entre éclats sonores, et silences de solitude, ils ne font que passer.

Un personnage de chair et d’os, incarnation de Carmen, fait basculer l’ensemble dans un monde fantasmagorique, une rêverie en trois dimensions. Suspendue, aérienne, elle bouleverse l’ordre des choses : Mélissa Von Vépy fait éclater les vignettes, avec son art de l’apesanteur, son don des envolées. Tableaux surréalistes qui disent la rudesse et la poésie de ceux qui marchent de ville en ville pour que la fête ait lieu.

(Texte issu du programme du Théâtre AmStramGram à Genève)

distribution

Mélissa Von Vépy // conception, interprétation 
Stéphan Oliva // composition musicale et piano
Claude Tchamitchian // contrebasse
Ramon Lopez // batterie, percussions
Christophe Monniot // saxophones
Gaël Santisteva // assistant à la mise en scène
Sumako Koseki // collaboration chorégraphie
Maxim François // traitement images et vidéo
Xavier Lazarini // lumière
Neil Price // scénographie
Catherine Sardi // costumes
Sabine Charreire // régie générale, vidéo et lumière
Olivier Pot ou Julien Chérault // régie son et plateau

production

Happés – théâtre vertical

coproductions

La Ferme du Buisson, Scène nationale de Marne-la-Vallée
Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique
Le Cratère, Scène nationale d’Alès

accueil en résidence

La Brèche, PNC Cherbourg

soutiens

Ministère de la Culture et de la Communication, DGCA
DRAC Languedoc-Roussillon
Conseil Régional Languedoc-Roussillon
Conseil Général du Gard
Arcadi Île-de-France / Dispositif d’accompagnements
CNV, SPEDIDAM

Dans la gueule du ciel

Création mars 2009 au Théâtre Jean Lurçat, Scène nationale d’Aubusson // duo // Durée : environ 50mn

Un homme et une femme dérivent sur fond blanc, matière palpable des états qu’ils traversent.
De ces sensations de vide, qui parfois nous assaillent, à de salvatrices plongées fantasmagoriques,
Dans la gueule du ciel est une expression de ces vertiges intérieurs.

distribution

Mélissa Von Vépy // conception, scénographie et interprétation
Peter James // collaboration à l’écriture, interprétation
Jean-Damien Ratel // son
Xavier Lazarini // lumière
Isabelle Périllat // costumes
Sylvain Ohl et ESL – Tema // réalisation scénographie
Sumako Koseki, Angélique Willkie // collaborations artistiques
Dominique Grand // régie générale
Jérémie Cusenier // régie lumière
Laurence Edelin // production – diffusion

Remerciements à  Corinne Maziéro, ainsi qu’à Michel Ortega, Nathalie Desbruer et Franck Boursier de ESL

production

Cie Moglice – Von Verx / Happés – théâtre vertical

coproductions

Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau – production déléguée
Le Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque
Scène nationale d’Aubusson, Théâtre Jean Lurçat
Le Carré des Jalles, Saint-Médard-en-Jalles
Verrerie d’Alés en Cévennes Pôle Cirque – Région Languedoc-Roussillon
Le Merlan, Scène Nationale à Marseille

soutiens

Conseil Régional Languedoc-Roussillon

Croc

Création mai 2007 au Carré, Scène conventionnée de Saint-Médard-en-Jalles // Solo // Durée : environ 20′

Une femme se tient là, debout.
Dans son dos quelque chose se tend, rampe dans un son métallique.
Un crochet industriel géant se dresse peu à peu. En une étreinte assourdie par la masse de ferraille, un duel insolite se dessine, vers un arrachement certain.
Le sol se dérobe, s’éloigne définitivement.

distribution

Mélissa Von Vépy  // conception, interprétation
Carlotta Ikeda  // collaboration artistique
Jean-Damien Ratel  // son
Christian Dubet  // lumière
Isabelle Périllat  // costumes
Sylvain Ohl et Maryse Jaffrain  // réalisation objet
Laurence Edelin  // production – diffusion

production

Cie Moglice – Von Verx / Happés – théâtre vertical

coproductions

Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau – production déléguée
Le Carré des Jalles / St-Médard en Jalles
Scène nationale de Cavaillon
La Verrerie d’Alès en Cévennes / Pôle Cirque Région Languedoc Roussillon
et le soutien des co-producteurs de « I look up, I look down… »

soutiens

Ministère de la Culture : DRAC Languedoc-Roussillon et DMDTS
Conseil Régional Languedoc-Roussillon, Conseil Général Hérault

I look up, I look down… 

Création octobre 2005 à La Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau // Duo // Durée : environ 50′

Deux filles se perdent, se cramponnent l’une à l’autre au gré d’une errance au bord du vide.
Un vide au pied de la lettre.
Suspendu au-dessus, penché au bord d’une falaise ou au pied de celle-ci,
ce sont les sous-titres de ces situations physiques qui constituent I look up, I look down…

distribution

Chloé Moglia et Mélissa Von Vépy // conception, interprétation 
Jean-Damien Ratel // son
Xavier Lazarini // lumière
Isabelle Périllat // costumes
Sabine Charreire // régie générale et lumière
Jean-Damien Ratel ou Séverine Krouch // régie son
Laurence Edelin // production – diffusion
 
Remerciements à Mathilde Arsenault, Guy Alloucherie,
Gérard Fasoli, Sébastien Lamouret et Philippe Certa

production

Cie Moglice – Von Verx / Happés – théâtre vertical

coproduction

Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau

production déléguée

La Verrerie d’Alès – Pôle Cirque Cévennes et Languedoc-Roussillon
Théâtre Brétigny – Scène Conventionnée du Val d’Orge
Equinoxe, Scène nationale à Châteauroux
Théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Evry et de l’Essonne
Le Prato, Théâtre International de Quartier, Lille / Circulons
le Merlan, Scène nationale à Marseille
Réseau pour les Arts du Cirque / Le Maillon / La Coupole / Les Migrateurs

soutiens

Ministère de la Culture : DRAC Languedoc-Roussillon et DMDTS

Temps Troubles

(création précédée par « L’avion – décalage horaire » en duo, 2002)
Création octobre 2003 // Espace Marcel carné, St-Michel s/Orge // Trio // Durée : environ 45mn

“ Ca collait comme atmosphère, ça dansait… c’était hagard comme sensation. De loin, de plus bas, il venait des bouffées de musique…  le vent devait porter… des ritournelles… On aurait dit d’un manège cassé dans la nuit. Ca faisait tout un autre monde…  comme une image pas sérieuse… ça me semblait tout d’un coup qu’on ne me rattraperait plus jamais… que j’étais devenu un souvenir, un méconnaissable, que j’avais plus rien à craindre, que personne me retrouverait jamais… J’ai payé pour les chevaux de bois, j’ai présenté ma petite monnaie. J’en ai fait trois tours complets… Je m’étais étourdi… J’ai voulu tournoyer encore…”
Louis Ferdinand Céline – Mort à Crédit

distribution

Chloé Moglia et Mélissa Von Vépy // conception, interprétation 
Hatem Laamouri // collaboration et interprétation
Mathieu Oriol // son
Xavier Lazarini // lumière
Isabelle Périllat // costumes
Sebastien Lamouret // régie générale et lumière
Jacques-Yves Lafontaine // régie son
Laurence Edelin // production – diffusion

Remerciements à Guy Alloucherie, Dominique Grand,
Pascale Henry, Franck Méline, Silvain Ohl

production

Cie Moglice – Von Verx / Happés – théâtre vertical

coproduction

le Collectif Essonne Danse :
Théâtre de l’Agora – Scène nationale d’Evry et de l’Essonne // Espace Jules Verne – Scène conventionnée de Bretigny-sur-Orge // Espace Marcel Carné de la communauté d’agglomération du Val d’Orge Espace Jean Monnet à Athis Mons // Centre Culturel Boris Vian – Scène conventionnée aux Ulis // Danse à Lille, Centre de Développement Chorégraphique // Le Prato, théâtre international de quartier/CIRCULONS

accueil en résidence

Culture Commune – Scène Nationale du Bassin Minier

soutiens

Ministère de la Culture, D.M.D.T.S et de la DRAC île de France
Alpina, Lauréat de la Fondation Beaumarchais.

Un certain endroit du ventre

Création février 2001 au Prato, Théâtre International de Quartier à Lille // Duo // Durée : environ 50mn

Deux trapézistes, comme deux pôles d’une seule existence à traverser, où il faut sans cesse s’arranger avec le haut et le bas, avec cette exaltation de la hauteur et ce risque du sol.
Deux femmes, deux corps, deux trapézistes ; l’une perchée naïvement dans les hauteurs, ignorant dangereusement le sol, l’autre refusant de le quitter, du fait qu’il lui est de toute façon promis.
C’est l’histoire de cette négociation avec le vide.
Pascale Henry

distribution

Chloé Moglia et Mélissa Von Vépy // conception, interprétation 
Pascale Henry // collaboration à l’écriture et à la mise en scène
Philippe Olivier // son, régie son
Christian Dubet // lumière
Cécile Pelletier // costumes
Sebastien Lamouret // régie générale et lumière
Laurence Edelin // diffusion

production

Cie Moglice – Von Verx / Happés – théâtre vertical

coproduction

Le Prato, théâtre international de quartier à Lille
Le Carré Magique, scène conventionnée de Lannion

soutiens

Ministère de la culture –  D.M.D.T.S

Inscription à la newsletter

Site réalisé par Rosalie Bruley

Inscription à la newsletter

Site réalisé par Rosalie Bruley